Call Us Today : +98-21-88718630 / +98-21-88720053

FIND THE TOURS BY CITY


Gilan

Principaux cantons et villes :  Astara, Bandar Anzali, Fooman, Lahijan, Rasht, Roodbar, etc ...

Principaux attraits : Anzali , Mosquée d’ Akbarieh, rives de la Mer Caspienne,  Bazars, Forêts, Site Archéologoque Marlik, village de Massouleh, Tombeau de Sheikh Zahed Gilani

Programmes incluant Gilan : CU-115 ; CU119 ; CL-501 ; CL-502 ; CL-510 ; CL-519 ; CL-521

Provinces de Gilan

Astaneh Ashrafieh

Cette ville est située dans les régions alluviales de la province, sur le delta Sefid Rood à l'est de Rasht. C'est l'un des sites religieux et de pèlerinage de Gilan. Le mausolée de Hazrat Seyed Jalaleddin dans ce voisinage a contribué à sa reconnaissance. Au 4ème siècle, Jalaleddin Ashraf, le fils de l'Imam Moosa Kazem est venu s’installer dans ce décor magnifiques. a déménagé dans cette ville, qui est un voisinage spectaculaire et magnifique.

Astara

Situé sur les rives occidentales de la mer Caspienne, et de l’autre par la montagne et la forêt de l’autre. La région est humide avec des forêts très denses. La ville est située à 584 kms de Téhéran. C’est le port le plus au nord et contribue au développement commercial grâce aux améliorations des relations entre l’Azarbaïjan et l’Iran., sans compter sa place stratégique sur le plan militaire.

De l'ère safavide à l'ère Qajar, le nom d'Astara était simplement attribué à une zone située entre Anzali et Aras, qui fait actuellement partie de la République d'Azarbaïjan.



Bandar Anzali

Ce port (Bandar en persan), borde et a un climat humide du fait de ses nombreuses rivières comme Chak Rood, Masal et Khamam Rood, Cette ville ne possède pas de sites particuliers mais les notes historiques les plus anciennes sur Bandar Anzali se réfèrent à l'année 863 comme un petit village. Dès le début de la période safavide, Bandar Anzali a attiré l'attention des Britanniques, des Russes et du gouvernement central de l'Iran. Qazvin était la capitale et les Anglais ont établi des sociétés de négoce de soie à Moscou, ce qui a contribué au développement de la route Rasht, Anzali, Bakou vers l'Europe. Depuis que la Russie et l’Iran ont arrêté leurs relations, Anzali a perdu son ancienne gloire de port commercial mais reste le port le mieux équipé du Nord d’Iran et une très jolie ville.

Fooman

Situé dans les plaines de Gilan à l'ouest de Rasht, Fooman est bordé par les sommets de l’Alborz à 371 km de Téhéran, et a un climat doux et humide dans les plaines. Le temps froid et agréable dans les montagnes. De nombreux cours d'eau provenant des chaînes de montagnes du sud finissent dans les marais d'Anzali. Pendant la période de l'influence islamique et la prise du pouvoir par les dirigeants locaux, Fooman a été considéré comme le centre du Gilan occidental.

Pendant la période contemporaine, Fooman a été témoin de nombreuses révoltes avant et après la révolution constitutionnelle au cours de laquelle Fooman a été une cachette importante pour les rebelles. De nos jours, c’est une des plus belles villes touristiques de la province avec des paysages inoubliables.

Lahijan

Situé sur les pentes verdoyantes du nord des montagnes d'Alborz, le canton de Lahijan est à 355 km de Téhéran. Le climat de la ville est modéré et très pluvieux.

La fondation de Lahijan est attribuée au souverain mongol Lahij Ebne Saam qui a conquis Lahijan en 705. Amir Teimoor a attaqué cette région avant que Shah Abbas remporte sur Khan Ahmad, et enfin les gouverneurs séfévides ont gouverné cette ville. Cette ville garde malheureusement en mémoire une épidémie de peste en l’an 703 et l’incendie de 850, et enfin la conquête de Lahijan par les Russes en 1725.

Langerood

Ce canton est situé sur les pentes de l’Alborz à 340 km de Téhéran, bénéficiant d'un climat doux et humide. Il est irrigué par les rivières Shalman et Langerood. Langerood autrefois le lit de la mer de Tetis, et mentionné aussi sous le règne de Dariush III, le dernier des monarques achéménides. Langerood a été mentionné pour la première fois en l'an 512 sous le règne de Soltan MohammadBen Malk Shah Faramarz Ben Mardan Shah Langeroodi, qui s'est échappé de prison, et avec l'aide de Alla'ud Dowleh Mazandarani est allé à Langerood. Sous le règne des Safavides, spécialement pendant le règne de Shah Abbas, Langerood était une ville importante historiquement. Nader Shah Afshar a également prêté attention à cette ville. Il a choisi Langerood comme siège et base pour vaincre les Tartares de l'est de Mazandaran, ainsi qu'un centre pour le développement du commerce, avec un chantier naval sur les rives de la mer Caspienne. Aujourd'hui, cette ville est l'une des villes importantes de Gilan.

Rasht

Rasht est nichée entre le littoral de la Mer Caspienne et les pentes de la chaîne de l'Elbourz sur un des bras du Sefid Roud. Elle est située à 317 km par la route au nord-ouest de Téhéran et à environ 30 km de la Mer Caspienne. Rasht bénéficie d'une variante humide du climat de type méditerranéen. Le temps est souvent pluvieux et venteux. Un vent de nord-est souffle de la Caspienne.

La population de Rasht est Gilak (parlant le gilaki, le persan ou le taleshi, un dialecte distinct mélangeant le persan et l'azéri).

Rasht a été mentionnée pour la première fois dans des documents historiques en 682, mais est certainement plus ancienne. La ville a connu l'époque Sassanide, les armées de Pierre le Grand (en 1732 un traité de paix entre la Perse et la Russie a été signé) et plus tard la domination des Russes et le colonialisme britannique. Les gens de Rasht ont aussi joué un rôle important pendant la Révolution constitutionnelle de l'Iran à travers le Mouvement constitutionnaliste du Gilan.

682 : Rasht mentionnée pour la première fois dans des documents historiques

1669 : Stenka Razine, un seigneur de guerre cosaque, pille la ville

1722 - 1734 : occupation par Pierre le Grand pendant la guerre russo-persane de 1722-1723

1901 : une épidémie de peste décime la ville.

1917 - 1920 : les troupes russes et britanniques se battent dans la ville portuaire de Bandar-e Anzali et à Rasht.   Les Britanniques se retirent et les russes occupent la région. En 1920, les Russes bolcheviques mettent le feu au bazaar, causant l'exil temporaire de nombreux habitants.

1937 : une révolte, causée par le projet russe de collecter un « octroi » est réprimée

1977 : Fondation de l'université de Rasht

 

Roodbar

Roodbar est situé dans la région montagneuse de la province à 268 km de Téhéran avec un climat variable et à la lisière d'une vallée traversée par la rivière Sefid Rood. La civilisation de Roodbar et ses environs remontent à 2000 ans AV JC. Avant l'Islam, les tribus de Damas et de Halab ont immigré et sont devenus des colons. Plus tard à l'époque de Nader Shah Afshar, des groupes des Kurdes de Quchan et des régions du nord de Khorassan s'y sont également installés. Roodbar peut être considéré comme une passerelle vers la province de Gilan depuis le centre de l'Iran. Le tremblement de terre de 1990 a démoli cette jolie ville et malgré sa reconstruction n’a pas récupéré son passé glorieux.

Roodsar

Le canton de Roodsar est situé dans une plaine verdoyante de 326 km de Téhéran avec un climat modéré humide de Téhéran et au sud de la mer Caspienne. Selon des documents historiques approuvés, l'ancien nom de Roodsar était "Koutum", qui était une petite ville de Rankooh. L'autre nom de Roodsar était "Hoosem" qui avait un bazar florissant et une grande mosquée en l'an 375. Plus tard cette ville a été ruinée pour des rai