Call Us Today : +98-21-88718630 / +98-21-88720053

FIND THE TOURS BY CITY


Semnan



Capitale d’une province du même nom, riche de culture et de sites naturels située entre les montagnes sud de l’Alborz et le désert du Kavir, cette ville principale a été fondée à l’époque Sassanide du 3ème au 7ème siècle. La mosquée Jameh  de Semnan est probablement un ancien temple du Feu, beaucoup de monuments se sont succédés comme la Mosquée Imam Khomeyni contruite en 1815 et 1829 par Fath Ali Shah, le Hammam Hazrat ou Pahneh devenu musée anthropoligique et d’anciennes portes dont Arg-e-Semnan construit sous le règne Qajar Naser Od Din Shah. Sur son fronton, des céramiques illustrent un passage célèbre du Livre des Rois : le combat de Rostam avec le Div Blanc. A quelques kilomètres au nord est de la ville se trouve l’imposante forteresse de Sâru, d’époque islamique. Ce canton est très visité par les amoureux du Désert et des caravansarails, qui offre de multiples activités de campements ou d’hébergements atypiques, de trekking, ou autres attractions.

A 1138 m au-dessus du niveau de la mer, cette région est le marché régional de céréales, coton et tabac. La production de textile et de tapis sont les industries les plus importantes de la ville de Semnan. Semnan a traditionnellement été un point d'arrêt sur les routes commerciales vers Téhéran (230 km) et Mashhad (685 km). Elle est aujourd'hui reliée à ces deux villes par le chemin de fer et la route et  possède une université créée en 1974. De nombreux sites géologiques sont à visiter : les grottes de Darband qui nécessitent une marche à pied d’un bon niveau, les montagnes de Semnan, et les mines de sel de Garmsar et son environnement.

Le site paléolithique inférieur de la grotte de Darband    se trouve à l'est de Ganj Par. Ganj Par est un site archéologique du Paléolithique inférieur de la province du Gilan, au nord de l'Iran. Il a été découvert en 2002 par une équipe d'archéologues du Centre de recherches paléolithiques du Musée national d'Iran. Près de 150 vestiges lithiques en calcaire, en roches magmatiques et en grès ont été découverts en surface d'une ancienne terrasse alluviale de la Sefid Rud qui coule aujourd'hui à l'est du site. Ils comprennent des bifaces, un pic, des galets taillés et de plus petits outils sur éclats. Ces outils présentent des analogies avec les industries acheuléennes du Caucase et indiquent que l'Iran est inclus dans la zone d'extension de l'Acheuléen.




Couches  de Semnan : site localisé dans la partie nord laissant de grandes et larges couches horizontales sur quelques centaines de mètres uniquement.

Garmsar, désert et sel

Garmsar au nord de Damavand, à l’est d’Arad, à l’ouest du désert central sud est, la zone Garmsar est traversée par la rivière qui est originaire des montagnes de l'Alborz central, on y trouve de grandes cultures de blé, de coton, le melon, la grenade, et l’on produit des tapis avec motifs spécifiques à cette région. Garmsar est composé du Parc National du Désert, de grottes, de mines de sel, de routes du bout du monde attirant beaucoup de touristes et de spéléologues pour la recherche ou les études.




Parc National du Désert : les plus grandes zones protégées en Iran. Le parc de l'Ouest et l'Est du lac salé du désert central de l'Iran dans la province de Qom est d'environ 670 hectares, 250 hectares dont 420 hectares de parcs nationaux et d'autres aires protégées. Le parc est aride et désertique.  Cet espace avait une vie animale dans le passé très variée au point qu’il était appelé Serengi d’Afrique.

 

La caverne de sel pétrolière Garmsar connue comme la Vallée des Grottes, en raison d’inondations, où le sel a été filtré. Les experts disent que la caverne comporte de stalactites et de stalagmites de la deuxième période . En raison des couches de sel de la caverne, l’endroit est propre et sain. Il faut parcourir quelques centaines de mètres pour croiser plusieurs routes.

 

Garmsar, route du désert sur la main de substrat avec des pierres taillées brunes et noires sur une longueur de 35 kms. On voit que le mortier est encore solide même après tant d'années. Cette route du sari historique de la période safavide facilitait  le trajet pour les  caravanes.