logo

appelez-nous aujourd'hui : +98-21-88718630 / +98-21-88720053

logo
{{----}} {{----}}



Province de ZANJAN

La province de Zanjân, est située entre Téhéran et l’Azerbaïdjan, au nord-ouest du pays. La majorité des habitants de la région sont des Azéries et parlent le turc azéri. Elle est considérée comme faisant partie de l’Azerbaïdjan iranien. Beaucoup de villageois de la province sont aujourd'hui des tisseurs de tapis, et c'est sûrement là l'artisanat le plus populaire de la province de Zanjân. La province est aussi surnommée : « Province des artisans » : des couteliers, des ciseleurs et des orfèvres, …



Villes importantes :

Zanjân, Abhar, Khoda Bandeh, Khoram Dareh, Mah Neshan, Tarom,

Artisanat de filigrane (revue de Téhéran)



Zanjân

La capitale de la province. L’ancienneté de la ville remonte au IIème siècle av. J.-C. Cette ville sous les sassanide s’appelait « Shâhin », puis Zanjân et après la conquête de la région par des arabes Zanjân. Elle possède de nombreux sites culturels et historiques : Grottes de Dash Kasan, Grotte de Katala Khor, Dôme de Soltânieh, Takht-e-Suleyman (Trône de Salomon), Musée d’Anthropologie « Rakhtshur khaneh », un lavoir traditionnel de l'époque Qadjar, est aujourd'hui le Musée d'Anthropologie de Zanjân

Citadelle de Vali ou Château Vali,

Les origines de la citadelle demeurent inconnues, mais au XIXe siècle elle a été rénovée, pour devenir un petit château.

Abhar ou Abhar Chay

L'emplacement original de la ville est « Tappeh Qaleh » qui se trouve sur la rive droite de la rivière Abhar. Cette zone est l'un des plus anciens lieux de peuplement humain de la province de Zanjân, depuis le début du 4ème millénaire avant notre ère. La ville possède deux mausolées l’un datant entre le XIIe et le début du XIVe s, ; et l’autre XVe s. Cette ville est considérée comme un centre scientifique, plusieurs universités sont implantées.

Khoda Bandeh

Ce canton est situé dans la partie sud-est de Zanjân, connaît un climat montagneux avec des hivers froids et neigeux et des étés modérés. Des tribus telles que Khoda Bandehloo et Afshâr se sont mélangées avec les indigènes de la région, la race actuelle des natifs de Zanjân. Ce canton comprend deux villes nommées Shoravard et Sajas.

Khoram Dareh

Khoram Dareh est situé à l'est de la province de Zanjân, aux environs de Qazvin. Il connaît un climat modéré et montagneux avec des hivers froids. Les courants d'air locaux tels que le Sardmeh et le courant d'air chaud connu sous le nom de Shareh Taake influencent ici les conditions climatiques et jouent un grand rôle dans l’agriculture.

Mah Neshan

Ce canton est situé au nord-ouest de la province de Zanjân. Il se situe à l’Ouest et au nord-est des provinces d’Azerbaïdjan-Oriental et d’Azerbaïdjan occidental et au sud de la province de Kurdistan. Le centre de ce canton est la ville de Mâhneshân près du village d’Arzekhârân se trouvent les restes d’une forteresse de pierre, fondée vers XIe -XIIe s. (Qal’eh-ye Mehr)

Tarom

Ce canton est situé dans le nord-est de la province près de Gīlān. Tarom est une vallée vaste et profonde dans le bassin inférieur de la rivière Qezel Ozan, et le bassin de Manjeel et allant jusqu’au barrage du lac Sefid Rood. Cette vallée est située entre les deux chaînes de montagnes (Tarom au nord et Talesh au sud-est).

Sites Touristiques :
Mausolée Mollâ Hassan Kashi à Abhar un mystique du XIVème s.

Ce mausolée se trouve à 2,5 km au sud de la ville de Soltânieh. La façade de cette structure est octogonale, l’intérieur est en forme carrée et possède des portiques sur les quatre côtés au rez-de-chaussée, conduisant à des salles reliées les unes aux autres. Les plus petits portiques sont reliés aux plus grands par des escaliers. L'intérieur, de ce mausolée a été magnifiquement fini en plâtre au niveau de la voûte pendant la période Qadjar sous le règne de Fathali Shah.

Mausolée Peer Ahmad Zahrnoush à Abhar

Les vestiges de ce mausolée datent de la dynastie Ilkhanan (6ème siècle). C'est le mausolée de 'Mowlana Qotbeddin Ahmad Abhar (500-575) connus sous les noms Peer Ahmad et célèbre comme Zahrnoush. Il était un des personnages mystiques renommés

Mausolée Qeidar Nabi à Abhar

Ce mausolée est celui de Qeydar Ben Esmail Ben Ebrahim, un des prophètes du clan Bani Israili. La construction de cette structure remonte à 719 AH, son moulage en plâtre a été réalisé au 11ème siècle AH et entoure la tombe finement décorée d’une sculpture en bois tels que des dessins géométriques, des fleurs...

Dôme Soltânieh à Abhar

Il se trouve au sud-ouest du Cohan Dej, la citadelle royale et a été construit sous le règne de Soltan Mohammad Khoda Bandeh (Oljaito) entre 1307 et 1313. Cet édifice octogonal supporte l’une des plus grandes coupoles du monde. Le dôme de cette construction pèse 200 tonnes et est situé sur des piliers, portant une superficie de 50 m². Cette structure est faite d'un mélange de gypse et de calcaire. Gonbad Soltânieh est érigée en trois étages : Le rez-de-chaussée se compose des huit parties. Le premier étage comprend plusieurs salles sur toute la surface. Au troisième étage se trouve la colonne de fondation du dôme et les piliers octogonaux soutenant les minarets. La disposition de cette cave est complexe, composé de 7 sections distinctes, chaque partie étant indépendante de l'autre. Les principaux éléments concernant les effets artistiques achevés par Gonbad Soltanieh sont ornés de briques incrustées, de moulures en plâtre, de gravures et de faïence. Tous ces éléments, ensemble créent une harmonie d’une grande valeur artistique.

Dans les environs :

Takht-e Soleymân (le trône de Salomon) est le lieu le plus sacré du zoroastrisme et de l'empire sassanide. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site fortifié est situé dans une vallée s'étendant au milieu d'une mosaïque de champs cultivés à 400 km à l'ouest de Téhéran et se compose des restes d'un sanctuaire zoroastrien partiellement reconstruit durant la période ilkhanide ainsi qu'un temple de l'époque sassanide qui était dédié à la déesse perse Anahita . Comme beaucoup d'autres sites en Iran, tels que Firouzabad, les chercheurs pensent que les plans du temple du feu, du palais et de l'organisation générale du site auraient fortement influencé l'architecture islamique La légende raconte que le roi Salomon avait l'habitude d'emprisonner des monstres à 100 m de profondeur dans le cratère voisin de Zendan-e Soleyman, la « prison de Salomon ». Un autre cratère à l'intérieur des fortifications lui-même est rempli d'eau de source ; on dit que Salomon aurait fait creuser un bassin qui existe toujours aujourd'hui. Un manuscrit arménien du IVe siècle à propos de Jésus et Zoroastre ainsi que plusieurs historiens de la période islamique mentionnent ce bassin. On attribue la fondation du temple du feu autour du bassin à cette légende.

Les fouilles archéologiques ont révélé des traces d'une occupation durant la période achéménide au 5ème s av.J.-C, ainsi que des occupations parthes dans la citadelle. Des pièces de monnaie appartenant au règne des rois sassanides ainsi qu'à l'empereur byzantin Théodose II ont aussi été découverts. D'après la légende, chaque souverain sassanide potentiel voyageait ici afin de se soumettre à l'autel du feu sacré avant de monter sur le trône.