Call Us Today : +98-21-88718630 / +98-21-88720053

FIND THE TOURS BY CITY


Markazi

 

Markazi

 

Cette province partiellement montagneuse doit son nom « Markazi » à sa position « centrale », à l’ouest de l’Iran. A la fois industrialisée et agricole, la province produit des tapis et des « kilims », particulièrement à Saruq, Ferahan et Saraband. Fondée sous le règne de Fath Ali Shâh (1797-1834), sa capitale ne possède que des monuments récents du 19ème siècle comme le Bazar ou le Complexe Sepahdar, formée d’une mosquée et d’une madresseh (école). Le plus intéressant est le Hamam Tchahar Fasleh (des Quatre Saisons) transformé en musée anthropologique et ethnologique.

 

Principaux Comtés et Villes :   Arak, Ashtian, Khomein, Mahalat, Saveh, Tafresh

 

Principaux attraits : Hammam Chahar Fasle (4 Saisons), Maison Imam Khomeini, Temple de Khorheh Solooki, Mosquée Jameh de Saveh, Epigraphe Teimareh, etc.

 

Programmes incluant Markazi : voyage sur mesure  

 

Comtés et Villes de la province de Markazi

 

Arak

 

Le canton d'Arak est au sud-ouest de la province. Il fait froid en hiver et modéré en été et sa capitale du même nom est à 295 km de Téhéran. Cette ville est l'un des centres industriels du pays. La ligne ferroviaire Téhéran - Khuzestan traverse cette ville. La ville d'Arak a été établie pendant le règne de Fathali Shah Qajar. Au début, cette ville s'appelait "Qaleh Soltan Abad" jusqu’en 1216.

 

Depuis sa création jusqu'à ce jour Arak a connu plusieurs changements. Jusqu'en 1270, Arak était une ville militaire et la base des généraux. Mais à partir de l'époque de Mirza Hassan Khan, le statut militaire de la ville s'est réduit et c’est progressivement devenu une ville commerciale et industrielle. Après la Première Guerre mondiale et la dynastie Qajar réduite à néant, les forces russes occupèrent Saveh, Soltan Abad et les régions voisines. Soltan Abad a dû subir les perturbations politiques de cette époque, ce qui a bouleversé son apparence physique. Actuellement, Arak est l'une des villes industrielles importantes de l'Iran.

 

Ashtian

 

Ce comté est situé au nord est d’Arak. C’est la plus ancienne région de la province. Avant l’Islam, la religion zoroastrienne se pratiquait avant l’arrivée de l’Islam. On y retrouve donc le Temple du Feu Verd. Aujourd’hui, Ashtian est une des plus développées du Markazi et se situe à 270 km de Téhéran.

 

Delijan

 

Ce comté situé au sud est de la province est à l’intersection de la route Isfahan – Téhéran et à 409 km de la capitale iranienne. La ville de Delijan, prospère et large sur son territoire est ouverte aux quatre coins cardinaux. Elle a également des reliques d’architecture et de vaisselles qui confirment sa grandeur dans l’antiquité. En raison de sa situation géographique, Delijan a régulièrement prospéré et le comté a trouvé son indépendance en 1980.  Les célébres grottes de Chal Nakhjir et Kahak sont à visiter pas très loin de Delijan.

 

Khomein (Kamareh)

 

La ville de Khomein est située à 323 km de Téhéran et au sud de la province, dans une plaine fertile avec un climat modérée à semi-désertique. Les hivers sont froids et les étés sont modérés. Le nom de Khomein a été principalement mentionné dans un livre intitulé "L'histoire des prophètes et des rois". Les canaux souterrains (qanats), les égouts et son fameux temple du feu peuvent être considérés comme des reliques pré-islamiques, qui s’appelait Kamareh il y a 200 ans.

 

Actuellement, cette ville est célèbre à cause du chef de la révolution islamique, Imam Khomeini, où il est né. Sa maison est devenue un musée.

 

Mahalat

 

Mahallat est située  à 262 km de Téhéran. Durant l'Antiquité, elle était un lieu important du Zoroastrisme. Durant la période Safavide, les échanges commerciaux les plus importants se faisaient avec la ville d'Ispahan. Mahallat a été l'une des plus importantes bases du mouvement Ismaélien. Dans les limites actuelles de la ville, deux villages de Khorheh et Nimvar sont plus anciens que Mahallat et possèdent plusieurs monuments historiques.

Nimvar a été l'une des plus importants centres religieux du plateau iranien dans l'ancien temps. Khorheh est parmi les plus anciens villages dont l'histoire débute au moins à l'époque Séleucide.

La ville a un climat plutôt froid et de forts vents au printemps et en été. Elle est l'un des plus grands lieux de production et un centre d'exportation des fleurs en Iran. Chaque mois de septembre se tient un festival des fleurs dans la ville.

La ville est célèbre pour une importante source d'eau chaude jaillissant des montagnes au nord pour alimenter les zones de plaine au sud ainsi que la ville. Il existe aussi des sources thermales non loin de la ville qui représentent un attrait touristique depuis longtemps grâce à ses qualités médicinales.

Le dialecte parlé à Mahallat est une version dérivant de la branche des dialectes parlés dans le centre de l'Iran (Yazd, Isfahan, Khonsar) dont certains mots ont une ressemblance frappante avec le vieux persan.

Il y a des restes d'architecture hellenique datant du temps d'Alexandre le Grand ainsi que les ruines d'un temple du feu datant de l'époque sassanide.

Les sites importants naturels, historiques et monuments religieux de la ville sont les suivants :

v  Eaux thermales de Shafa, Solaymani, chute de Mahallat et lieu de loisir

v  La cave de Azad Khan, Shah Babol, Soorakh Gav, Yekehchah, Goldar Kalcheshmeh, Sarcheshmeh et koshteh Riz

v  Le fort de Jamshidi, Aghakhan Mahallati, et Khosravani

v  Le caravanserail de Dodehak (période Safavide), et Joun-Abad (Safavide)

v  Le pont de Dodehak (Safavide)

v  Inscription historique de Khorheh (période Seljukide)

v  Temple Seleucide de Khorheh (IVe siècle av. J.-C.)

v  Temple du feu de Atashkooh (Sassanide), et Milmilouneh

v  Barrage Sassanide de Nimvar

v  Statue de Amr or Amreh (période pré-islamique)

v  Maison de glace de Nimvar

v  Mosquée Jameh de Mahallat et Nimvar

v  Imamzadehs de Yahya, Fazolreza, Shahzadeh Mousa, et Shahzadeh Ismail.

 

Sarband (Shazand)

Situé au sud-ouest de la province, dans une région montagneuse, son centre, Shazand est de 330 km de Téhéran, et s'appelait Sarband autrefois. Cette ville était un village nommé "Edris Abad" dans les temps anciens et depuis que le réseau ferroviaire traverse cette région, elle s’appellait  Shazand. Actuellement, cette ville florissante est un canton de la province centrale en plein essor.

Saveh 

Au nord d’Arak, autrefois importante, cette ville caravanière fut rasée par les Mongols en 1220. Sa bibliothèque contenait des instruments scientifiques inestimables et des ouvrages d’astronomie. Ancien centre de production de céramiques, elle est maintenant connue pour ses tapis. Sa belle mosquée du Vendredi (Jameh) a été construite entre le 8ème et 10ème siècle. La ville compte également un Imâmzadeh (Soltan Seyyed Eshaq) fondé en 1277. Plusieurs châteaux se trouvent dans la région de Saveh : Alvir, datant de l’époque Sassanide puis occupé après la conquête arabe, Esmailiyeh et Ardemin, tous deux d’époque islamique.


Tafresh

Tafresh est situé dans la région la plus montagneuse du comté avec un climat rude en hiver et modéré en été. Autrefois, on l’appelait « Tabress » ou « Gabresh » et elle est située à 282 km de Téhéran. Rattaché auparavant à Farahan, ancien village, qui doit sa réputation au temple du Feu Azargoshab, ce comté es également connu pour l’une des treize régions de Qubab de l’ère sassanide.  Farahan est aussi l’origine de quelques poètes iraniens très connus.

 Hamams anciens de la Province de Markazi 

Hamam Chahar Fasl (Quatre Saisons) à Arak   

Ce bain remonte à la période Qajar et comportait deux sections distinctes pour les femmes et les hommes. La céramique de la salle d'horloge et les colonnes qui retiennent la structure, ainsi que la disposition du hammam sont des caractéristiques intéressantes. Cette structure a été rénovée puis reconvertie en musée.

D’autres hamams et Réservoirs d’Eau de la province du Markazi

D'autres anciens hamams et réservoirs d'eau de la province sont généralement situés à Saveh tels que : le bain Kalb Ali Khan datant de l'ère Zandieh ; le réservoir d'eau de Chahar Sooq ; le réservoir d'eau Haj Mirza Hassan Ameli et le réservoir d'eau de la mosquée Jameh de la période safavide.

Mosquées anciennes de la province de Markazi

Mosquée Jameh à Khomein  

Cette mosquée antique d’environ un siècle est situé près du bazar. Le lieu de culte nocture comporte 28 colonnes de 400 m² et un plafond incurvé. Elle a été récemment restaurée pour sa sécurité, cependant, ses effets de céramiques ont perdu de leur éclat, mais accueille les pèlerins pour les cérémonies et prières. 

Mosquée Jameh à Mahalat  

Datant de la période Ottoman, c’était le réseau de communication de la ville. La mosquée comporte un porche donnant sur une cour entourée de chambres de chaque côté joliment décorés. Le lieu de culte nocturne est orné de belle colonnes et son plafond gravé de versets du Coran. Avant que la mosquée soit rénovée en 1990, se tenaient des cérémonies religieuses jusqu’à ce l’on trouve une tombe d’une femme dont le nom figurait 1200 avant.

Mosquée Maidon (Qermez) à Saveh    

La mosquée aussi connue par « Mosquée Rouge » est située au nord de l’ancienne place de Saveh. Elle a été ainsi nommée à cause de ses épigraphes et inscriptions et date de la période Saljuki. Elle comporte un dôme en briques, un minaret, trois portiques et quelques porches. C’est un beau chef d’œuvre doté d’inscriptions d’origine « coufique » et « tholth ». Son minaret en briques date du 5ème siècle dont la gravure permet de lire « en l’an 453 ».

Mosquée Jameh Nimvar à Mahalat        

 

C’est l’une des plus anciennes mosquées de Markazi, mais sa date d'origine n'est pas exactement définie à cause de rénovations successives. Elle a perdu ses effets originelles sauf quelques gravure en arabe sur l’un des murs intérieurs.

 

Mosquée Jameh à Saveh       

 

La mosquée Jameh de Saveh est l'une des reliques précieuses de la période Saljuqi, construite au 6ème  siècle en même temps que la fondation de la ville. Cette structure est un trésor architectural grâce à ses moulures. Cette mosquée majestueuse comprend une cour, un porche, des minarets, quelques zones nocturnes, un dôme et deux autels archaïques avec inscription en écriture coufique. Deux autels datant de l'ère Safavide sont ornés d'inscriptions en écriture «Tholth». Il y a aussi d'autres inscriptions de versets sacrés, dans le script «coufique» et «tholth». Son dôme mesure 14 m de hauteur et 16 m de diamètre. A l’intérieur, le dôme est décoré de faience. Le minaret, lui, est haut de 14 mètres. C’est une performance nationale.

 

D’autres anciennes mosquées de la province de Markazi

 

v  Mosquée Sepahdari à Arak

v  Mosquée Jameh à Tafresh