BWT

Call Us Today : +98-21-88718630 / +98-21-88720053

FIND THE TOURS BY CITY


 

 

 

 

Qeshm

La plus grande île du golfe Persique et la plus peuplée des îles iraniennes.

Les 300 km² de zone montagneuse dans la moitié occidentale de l’île ont été classés Géoparc mondial de Qeshm, le premier parc d’Iran inscrit en 2006 sur la liste des Géoparcs mondiaux Unesco et en 2017 toute l’île soit près de 2000 km² jusqu’à l’Île de Hengam.

Accessible depuis Bandar Abbas, cette île se situe à 30 kms de Bandar Abbas. L’île possède de jolies plages et de 60 villages bandari, bordée de mangroves. L’intérieur est d’une richesse géologique époustouflante.

 

 

Elle possède des traces d’occupation ancienne, notamment les restes d’une cité ancienne connue sous le nom de Kharbas de l’époque Sassanide, 3ème au 5ème siècle. Autour de Qeshm, la ville principale, un espace creusé dans la roche a peut-être été un temple de Mithra. On peut voir sur l’île, les restes de deux forteresses de l’époque Safavide, l’une près du village de Laft, l’autre près de Qeshm, construite par les portugais.

 

 

 

L'île de Qeshm a été épargnée par les invasions mongoles, mais les

portugais y ont construit d'importantes fortifications militaires dès 1507 et y sont restés jusqu'à l'époque de Chah Abbas.

Les Portugais furent chassés de l'île en 1622 avec l'aide de la marine britannique.

 

 

Pendant les trois premières guerres anglo-hollandaises, la flotte de la compagnie néerlandaise des Indes orientales attaqua régulièrement l'île.

Les Hollandais l'ont occupée en 1645, mais ils l'ont quitté pour un climat plus supportable et moins humide.

En 1747, la domination iranienne sur le golfe Persique alla en s'amoindrissant et des tribus arabes finirent

par conquérir l'île en 1760.

Afin d'enrayer la domination de l'Iran sur le golfe Persique, les Britanniques construisirent en 1820

un fort à Qeshm ainsi qu'une base navale. Les Britanniques ont ensuite déplacé, ces installations militaires à Kharg (à cause du climat).

L'île a été restituée à l'Iran en 1935 par les britanniques. Elle devint un sujet de dispute entre l'Iran et

les États arabes situés de l'autre côté du golfe, Particulièrement lorsque des gisements pétroliers furent découverts.

Outre ses gisements pétroliers, l'île est dotée de deux réservoirs de gaz naturel, Gurzin et Salakh

Après la révolution islamique de 1979, Qeshm a pris de l'importance et 1989 a été déclarée zone franche.

 

 

 

 

Qeshm possède la plus grande grotte de sel au monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Principaux attraits :

 

Les vestiges du Ghaleh’e-ye Portoghalia (forteresse portugaise)

Bazar-e Bozorg de Qeshm

La mosquée du Vendredi de Qeshm ou la mosquée Bibi

Citernes à eau (Bibi et Kharboz).

Ancienne ville de Kharboz

Sanctuaires de Bibi Maryam et Seyed Mozaffar

Canyon de Tchahkooh (grotte de sel Tchakhkooh)

 

Hara

La mangrove de Hara, située sur l'île occupe une superficie de 20 km². C’est la plus grande mangrove du Golfe Persique, la zone est classée Réserve de biosphère. Dans le dialecte local, harrâ est le nom d’un petit arbre, le « Avicennia marina ou palétuvier blanc » très répandu sur la mangrove. Au printemps on y trouve plus de

150 espèces d’oiseaux migrateurs : des hérons, des flamants, des pélicans, des aigles, des aigrettes des récifs, la grande aigrette .

On y observe régulièrement des tortues vertes

(espèce en voie d’extinction), et des tortues caouannes,

des dauphins à bosse, des dauphins communs,

des marsouins aptères et des serpents aquatiques.

Entre Avril et Juillet, les tortues pondent et les gens

de l’île se relaient toute la nuit pour protéger

des prédateurs les œufs des tortues.

Elle joue un rôle important dans le processus de

reproduction des poissons dans le golfe Persique. Hara est incontournable pour tous les amoureux de la nature.

 

 

L'île de Qeshm possède également : une cinquantaine d'entreprises, deux aéroports (l'aéroport de Qeshm       du sud et l'aéroport Dayrestan), des structures d'accueil touristiques.

L'île fait l'objet d'un plan de développement depuis sa promotion au rang de zone franche.

Ce plan inclut, entre autres la mise en place d'un aéroport international.